Toxine botulique

Le traitement des rides d’expression du pourtour de l’œil reste essentiel dans la prise en charge du vieillissement du visage.

La prise en charge des rides inter sourcilières, des rides de la patte d’oie et des rides du front sont du domaine de la toxine botulique (plus communément appelée « botox »). Par son action relaxante transitoire ( de 4 à 6 mois), la toxine botulique va détendre les muscles du pourtour de l’œil et les déplisser. Le regard retrouvera un aspect détendu, l’œil sera plus ouvert, la queue du sourcil retrouvera son obliquité vers le haut.

La toxine botulique est connu depuis les années 80 et utilisée par les ophtalmologues et les neurologues dans le traitement de pathologies diverses : strabisme, blépharospasme, torticolis congénitaux des jeunes enfants.

En 2003, la toxine botulique de type A a obtenu la première autorisation de mise sur le marché à visée esthétique. Il s’agit d’un produit sûr et reconnu. Il est 100 % réversible.  A ce jour en France, nous avons plus de 10 ans de recul et des millions de patients traités.

Dans la prise en charge globale du traitement du regard et de son vieillissement, la toxine botulique prévient et traite les rides d’expression dues à l’hyperactivité de certains muscles de la face.

Indications : toutes les personnes qui ont un air sévère, anxieux ou fatigué.

Le but : retrouver un coup d’éclat, un air plus reposé, les traits moins fatigués.

 

Les rides horizontales du front, les rides du lion situées entre les yeux ainsi que celles de la patte d’oie situées au coin des yeux. La toxine botulique reste le meilleur traitement de tout le tiers supérieur du visage. C’est l’ une des révolutions esthétiques de ces dernières années. Il en va de même pour le traitement du « frippé » du menton et des rides du cou.

Les effets de la toxine botulique sur les rides d’expression et la prise en charge du regard ne se constatent pas le jour de l’injection. Les effets de la toxine botulique se mettent en place en 7 jours pour atteindre un maximum d’effet au bout de 15 jours. Un contrôle 15 jours après l’injection de toxine botulique est généralement proposé afin de constater l’efficacité de l’injection et de proposer d’éventuelles adaptations.

Effets secondaires éventuels du botox :

Quelques effets secondaires bénins peuvent être constatés, toujours transitoires après une injection de toxine botulique lors de la prise en charge du regard : quelques rougeurs sont possibles qui ne durent que quelques minutes le plus souvent. Les hématomes sont peu fréquents. Très rarement des maux de tête. Quelques précautions, dans les quatre heures qui suivent une injection de toxine botulique, sont à prendre : ne pas se coucher, ne pas avoir d’activité physique, ne pas se masser, les points d’injection , ne pas se maquiller. Passé ce délai, le traitement des rides d’expression par la toxine botulique ne demande pas de surveillance particulière.

Les contre indications :

Certaines maladies neuro-musculaires comme la myasthénie, la grossesse et l’allaitement, en cas d’hypersensibilité connue à la neurotoxine botuliqueA ou à la sérum albumine, et de traitement par aminosides (famille d’antibiotiques tels que amiklin et gentalline).

Précautions : anti coagulants ou aspirine